Mauvaise position dentaire

Associé ou pas à une anomalie squelettique, les dents peuvent présenter des anomalies de position.

sens transversal

Dans le sens de la largeur, normalement les dents supérieures se placent à l’extérieur par rapport aux dents inférieures. Il faut imaginer comme une boîte et son couvercle.

En cas de malposition dentaire transversale, les dents seront trop linguales ou trop vestibulaires.

sens sagittal

Dans le sens sagittal, les dents antérieures supérieures et/ou inférieures seront soit trop en avant, soit trop en arrière. Ceci peut avoir des conséquences esthétiques, mais aussi fonctionnelles sur l’articulation temporo-mandibulaire et le parodonte (ex. récessions gingivales).

sens vertical

Le sens vertical touche le recouvrement des dents antérieures. Si normalement les incisives doivent avoir soit un léger contact, soit un fin espace vide lorsque l’on a les dents serrées, en cas d’anomalie du sens sagittal, les dents inférieures sont soit trop recouvertes (supraclusion) jusqu’à arriver à toucher le palais, soit elles ne se joignent pas du tout (béance).

Dysharmonie dento-maxillaire (DDM)

Manque de place ou diastèmes.

Lorsque l’on voit des dents se chevaucher, on parle typiquement de manque de place. C’est-à-dire que les mâchoires sont trop petites pour contenir toutes les dents de façon alignée, ou que les dents ont une taille trop grande pour des mâchoires de taille normale. Le manque de place peut être léger, modéré ou sévère.

A l’inverse, la DDM peut aussi être due à des mâchoires trop grandes ou à des dents trop petites. Dans ce cas entre les dents il y aura des espaces vides (diastèmes).

Dents incluses

Parfois, la mauvaise position dentaire peut toucher la dent dès sa formation lorsqu’elle est encore au stade de germe. Pour diverses raisons, cette dent n’arrivera pas à trouver sa place sur l’arcade, mais va grandir et se déplacer en restant dans l’os.

Le plus souvent, il s’agit des dents de sagesse qui n’ont plus de place disponible sur l’arcade et sont donc enlevées.

Fréquemment, l’inclusion touche les canines qui doivent dans ce cas être aidées à se positionner sur l’arcade pour accomplir leur rôle très important lors de la mastication.

Toutes les autres dents peuvent aussi rester incluses souvent à cause du manque de place ou d’un traumatisme.